La normativité et le sentiment exacerbé de discrimination

Les accusations d’«hétéro-normativité» ou autres «cys-normativité», etc., sont particulièrement révélatrices de la confusion intellectuelle chez les guerriers progressivo-moralistes, pour peu qu’on comprenne ce qu’est la normativité prise au sens statistique plutôt que moral.

Lorsque je prends pour acquis que l’individu doté d’un pénis devant moi, sans autre information pertinente sur sa personne, se définit comme un homme et que je l’appelle spontanément monsieur, je ne fais qu’aller avec la norme statistique, en calculant que je fais le bon choix dans 99,9…% des cas. Ensuite, si la personne me réplique que non et que je viens de tomber sur l’infime fraction où ce n’est pas le cas, je pourrai ajuster mon langage avec elle. Si elle décide plutôt de crier à l’injure et à la discrimination, c’est simplement qu’elle confond être minoritaire avec être systématiquement discriminée : le premier relevant d’un mesure statistique objective, alors que le second relève d’une intention malveillante.

Idem pour l’orientation sexuelle : l’hétérosexualité, l’homosexualité et la la bisexualité.  Je ne suis pas plus coupable de discrimination si, sans avoir de renseignements pouvant m’indiquer le contraire, je demande spontanément et sans trop y penser à mon neveu s’il a une blonde, alors qu’il vient de se découvrir homosexuel. Je comprends que ça puisse le rendre inconfortable ou l’agacer. Et le jour où il me dévoilera son orientation, je m’excuserai et ne commettrai plus le faux-pas. Mais encore ici, je ne fais qu’aller avec les statistiques : je ne cherche pas a priori à lui imposer une identité ou une norme qui serait morale.

(Par contre, si une fois informé du genre ou de l’orientation de mon interlocuteur, je continue à l’appeler monsieur pour l’un et à demander à l’autre s’il a une blonde, on pourra plus légitimement se questionner sur mes intentions…)

Enfin, pour couronner le tout, on en rajoute aujourd’hui avec la multiplication des orientations et des genres, ce qui fait que les minorités deviennent de plus en plus infimes et qu’il est impossible de se tenir à jour avec le catalogue toujours s’épaississant de ces nouvelles identités. Avec pour résultat que même la personne la mieux intentionnée est toujours à un cheveu de mal catégoriser son interlocuteur et de se voir alors accuser de discrimination.

Cissexisme
Cissexuel
Dégenré
Dysphorie de genre
Expression de genre
Genre
Genre neutre
Identité de genre
Intersexe
Non-binaire
Mégenrer
Morinommer
Queer
Pansexualité
Sexe assigné à la naissance
Trans
Transgenre…

Et l’inénarrable Fluide !

J’entends souvent dire que l’époque est orwellienne.  Je la trouve même kafkaïenne.

 




























Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :