Que restera-t-il de nous?

Je suis fasciné par les questions de mémoire, d’héritage et de patrimoine, bref de transmission et de pérennité existentielle. Ce qui fait lien avec la question de l’identité, tant personnelle que collective.

Or, je me sens profondément, dans mon identité, porteur de mémoire. Je porte en moi une histoire qui précède de longtemps ma naissance, habitée d’ancêtres et de parents. J’ai enregistré en moi des témoignages de leurs brefs instants sur Terre, dont je m’informe et m’inspire.

Puis je m’interroge souvent sur ce que moi-même je lèguerai.

«On dit qu’on meurt deux fois. La première fois quand on cesse de respirer et la seconde, un peu plus tard, quand quelqu’un dit votre nom pour la dernière fois.»
(Auteur incertain)

L’humain refuse cette deuxième mort, elle lui répugne au plus profond de son être. Alors à défaut d’être immortel, il veut laisser quelque chose de lui qui se transmette. Se pourrait-il alors que dans 500 ou 1000 ans quelqu’un tombe sur une trace de moi?  Comme il peut m’arriver de tomber sur un nom que personne n’a prononcé depuis longtemps.

Il en va de même pour nos sociétés. Plus même pour elles que pour la vaste majorité des individus qui les composent. Nous savons tous que nos biographies ne seront jamais écrites et encore moins lues, à moins de devenir premier-ministre en temps de guerre ou de décrocher un prix Nobel…
Mais pas si nous participons à quelque chose de plus grand que nous, à des entreprises collectives. Alors nous vivrons à travers elles.

C’est là, je crois, l’aspect sociologique le plus existentiel. C’est la question de la perpétuation d’une société dans le temps. Puis celle de la mémoire de ce que le groupe a été. C’est son double apport, d’abord politique puis historique.

À mon humble niveau personnel, je me dis porteur de mémoire parce que je recherche une forme de pérennité dans ce que je conserve et transmets.  Si je devais disparaître demain, que restera-t-il de moi?
J’aimerais que ce qu’on retrouve traduise et transmette mon appréciation d’avoir existé.


















 

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :