Ça va commencer

Je reviens de mon balcon. Il y a en ce moment un camion remorque qui tente d’emporter une voiture garée en face de chez moi dans le banc de neige. D’autres voitures y sont garées. J’en déduis que celle-ci se fait reposséder, dans la nouvelle brave économie du crédit et de la dette.

Nous vivons des moments troubles. Le Monde se dirige vers le plus pire. On ne focalise pas sur les unions, mais sur les tensions.  On exacerbe.

Ça va commencer.

Le pire arrive depuis trop longtemps déjà. Je compte 42 ans d’expérience, bientôt 43. J’ai vu le pire dans les années 80, quand la déprime a pogné. Je suis un enfant de cette ère qui se cherchait, mais qui se connaissait encore.
Puis il y a eu la déprime, un sursaut et enfin l’oubli. C’est là qu’on en est.

Ça va commencer.

Ce que j’ai le plus vu évoluer au Québec depuis 25 ans, ce sont les pawnshops. Si on m’avait demandé dans les années 80 ou 90 où trouver un pawnshop, je n’aurais su quoi répondre. Aujourd’hui, il y a un pawnshop à tous les deux coins de rues.

Le Monde va commencer à se contracter.
Le réchauffement de la planète, la crise des hydrocarbures, l’économie – la Sainte-Économie – qui ne cesse de se crisper, l’eau potable, les taux de change, les tensions raciales, les revendications de genres… Les politiques identitaires.

Le Monde va se contracter. Et c’est la survivance qui aura droit de cité.
Comme toujours, ceux qui seront là pour en parler dans 50 ans, dans 500 ou dans 5000 ans…  Ceux-là n’auront accompli qu’une chose et une seule.  Ils auront survécus.































 

Advertisements
2 commentaires
  1. je partage votre point de vue… 1980, Ronald Reagan et Margaret Tatcher, l’introduction des politiques néo-libérales… mais les fondations avaient été construites une dizaine d’années plus tôt, avec la crise du pétrole, de nouvelles législations sur les banques, la libération du dollar américain à l’égard de la valeur de l’or… l’œuvre de sape s’est poursuivie pas à pas… les traités de « libre-échange », la mise au pas de la Russie… pendant que le climat se réchauffait… les grenouilles ne se plaignaient pas, puisque tout devenait de plus en plus confortable, elles ne se rendaient pas compte que l’eau était en train de bouillir… bon, faudrait pas que je vous emmerde avec mon discours déprimant… m’excuse de casser le party… c’était si beau avant, au cours de l’âge d’or… tellement lointain que je ne m’en souviens plus… ce devait être à l’ère de Duplessis… et de la Guerre froide…, ou peut-être avant, deux grandes guerres mondiales… l’époque du grand déluge, avant l’Ancien Testament

  2. «pendant que le climat se réchauffait… les grenouilles ne se plaignaient pas»
    C’est pas mal ça.

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :