Le «bon docteur» Couillard

Je pensais avoir atteint le fond avec Charest, mais je n’ai jamais été aussi cynique envers un Premier-Ministre qu’envers Philippe Couillard. Je crois sincèrement et de plus en plus qu’il est un sociopathe. Un individu dont toutes les actions sont uniquement entreprises sous l’angle de l’intérêt personnel.

J’ai cette impression de manière viscérale depuis la dernière élection. C’est dans ses yeux, dans son détachement, son éternel sourire en coin… Je me suis toujours dit que je charriais, que je laissais mon aversion envers ses politiques se muer en aversion personnelle malsaine. Pourtant, tout son parcours pointe dans le sens de cette intuition.

Se monnayer une job dans l’industrie privée de la santé alors qu’il est encore Ministre de la Santé, et mentir sur le sujet. Se monnayer une job en Arabie Saoudite, pour un Ministère responsable d’infliger des amputations aux criminels. S’acoquiner avec différents hommes d’affaires véreux dans des entreprises traversées par des scandales, Arthur Porter n’étant que le plus illustre… Le bon neurochirurgien surdoué semble bien éloigné de la médecine dans tout son parcours professionnel.

C’est aussi dans ses politiques depuis qu’il est Premier-Ministre. Prétendre s’attaquer à la radicalisation religieuse, alors qu’il pond plutôt une loi qui musellera toute critique de la religion. N’avoir aucun souci apparent pour la majorité québécoise et son parcours historique, ni pour l’identité, ni pour la langue, ni pour les régions, ni pour les écoles, ni pour les CPE, ni pour les malades mentaux, ni pour les toxicomanes, ni pour les personnes âgées, ni pour les mineures embrigadées dans la prostitution… Que l’austérité. Et là-dessus, vouloir doubler une immigration qu’on a déjà de la difficulté à franciser et à intégrer.

Maintenant, de manière complètement inattendue, se draper de vert pour sauver Anticosti. Alors qu’il a contourné le BAPE pour Port Cartier et qu’il semble des plus favorables à Énergie Est. Ça cloche. Et ce n’est certainement pas ses 15 minutes avec Al Gore à Paris qui expliquent ça…
Couillard voudrait saboter les contrats entrepris par Charest pour le forage sur Anticosti qu’il ne s’y prendrait pas mieux. Il livre des arguments juridiques sur un plateau aux actionnaires du projet pour qu’ils puissent poursuivre le gouvernement pour bris de contrat. Ils se repayeront ainsi en indemnisations et en compensations à même les fonds publics. Car non, ils ne veulent pas forer Anticosti. En tout cas pas maintenant que les prix des hydrocarbures sont à leur plus bas. Pouvoir ainsi retirer leurs billes avec indemnités serait très apprécié. (Est-ce que les Desmarais ont investi dans Anticosti?…)

Bref, Couillard se drapant de vert pour la prochaine élection, pour séduire l’électorat jeune. Mais il aiderait surtout ses ‘tits n’amis et donc lui-même. D’une pierre deux coups.

Cynisme, quand tu me tiens.

 























 

Advertisements
2 commentaires

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :