L’islam n’est que

Je viens de lire que : «l’islam n’est pas une religion, c’est une orthopraxie». Ça m’a rappelé que je n’avais aucune idée que ce mot existait…
Il a apparemment plusieurs sens, mais dans le cas de cette religion, ça veut dire : l’action dans le réel (la praxis) sur la base d’une application rigoureuse (orthodoxe) de la charia, comprise comme le sentier de la vertu…

Mouins…

Mais toutes les religions sont des praxis. Comme toutes les idéologies. Ce sont toutes des idées qui circulent et qui forment, qui informent des communautés, des peuples, des nations dans leur action. À tous ces niveaux, les humains s’assemblent spontanément. Puis ils se créent des rites, ils célèbrent leurs histoires, leurs héros, leurs chansons. Et à tous ces niveaux, ils se relient ou ils se boudent ou ils s’affrontent. Ils le font le plus fréquemment sur la base de bêtes affinités ressenties : entre individus, entre fratries, entre familles, par voisinages, entre communautés, par «races» perçues, etc..
Des affinités qui peuvent être facilement exploitées par des leaders politiques qui, eux, ne cherchent qu’à mobiliser quiconque sera mobilisable à leur propre profit.

Et l’outil qui, de tous les temps, permet d’exploiter le plus facilement les affinités individuelles dans le but de contrôler d’abord les corps puis les esprits, cet outil c’est la religion. On occupe par «morale», par «pudeur», d’abord le corps de la femme, puis les «pulsions» du mari. Toujours. On désacralise l’individu pour sacraliser la communauté. L’individu en vient à exister socialement d’abord sous sa bannière communautaire : son voile, sa kippa, son crucifix, son turban… Chacun en vient à ne plus voir que sa communauté et celles des autres. Et il s’agit toujours de contrôler la reproduction. Qui a le droit de faire des bébés avec qui? Toujours.

Un assemblage de communautés n’est pas une société, encore moins une nation. Au mieux, c’est un assemblage de communautés. Au moins mieux, c’est un désassemblage de communautés. Au pire, c’est la guerre civile et religieuse.

L’islam n’est que la version la plus sévère, en cette ère, de cet esprit communautaire. Celui qui marque aujourd’hui le corps de ses membres, et surtout le sexe de «ses femmes». L’islam n’est que la moins pastorale des «grandes religions».  La plus guerrière.

































Advertisements
1 commentaire
  1. yves a dit :

    RÉ : « c’est une orthopraxie ». Ça m’a rappelé que je n’avais aucune idée que ce mot existait… »

    Je n’ai lû que ça et, déjà, ça me réjouit!

    Je lirai le restant plus tard!

    Je te le répète, le prochain MB-C… mais en plus sympathique!

    Hello Yes What

    PS Finalement, je l’ai lu t de s.

    Une bémol : d’un œil d’avocat, le contrôle de la reproduction est à terme, le contrôle du patrimoine dans son sens large.

    En contrôlant le patrimoine, on s’assure de ne pas gaspiller ses efforts et ceux de nos prédécesseurs sur des gènes étrangers.

    C’est du Darwinisme primaire!

    Y

    PPS As-tu vu ce matin? Mulcair ne regrette rien!

    http://www.ledevoir.com/politique/canada/453602/niqab-mulcair-convaincu-d-avoir-adopte-la-bonne-position Doit-on en déduire qu’il continue à voir 93% de la population du QC et 86% de celle du RoC comme, au mieux, des ignorants tarés liberticides, et au pire, comme des racistes islamophobes?

    Inquiétant!

    Y

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :