Les inclusifs face à Charlie Hebdo

Jocelyn Maclure, le philosophe inclusif, a écrit ça le jour même du massacre à Charlie Hebdo :
http://www.lactualite.com/blogues/le-blogue-politique/charlie-hebdo-la-puissance-des-images/

J’ai réagi sur le site.  Mais je crois qu’il faut libérer une certaine parole.  Dont acte.

___________________________________________________

 

Ma réponse originale :

Voici un texte franchement dégueulasse, M. Maclure. Vous auriez au moins pu attendre que les cadavres soient refroidis avant de tenter d’inverser la réalité.

Il n’y a pas de «contexte d’islamophobie post-11 septembre 2001». Il n’y a que la crainte légitime qu’inspirent les actions des militants et terroristes islamistes, du 11 septembre jusqu’à ce matin. Charlie Hebdo s’est battu courageusement contre l’imposition de cette terreur et contre le délit de blasphème que ces barbares tentent de nous imposer. Vous et vos semblables, M. Maclure, n’êtes que leurs complices. Charlie a défendu le droit de caricaturer autant Jésus que le prophète. Vous et vos semblables militez pour que des droits différents, dont le «droit de ne pas être offensé», s’appliquent aux adhérents d’une seule religion : la religion de l’offense et de la menace perpétuelle.  Ou la religion des victimes perpétuelles dans votre vision des choses.
Je ne me souviens d’ailleurs d’aucun texte de votre part critiquant les caricatures du pape ou de juifs hassidiques.

Vous dites être «abasourdi par cet appel à la censure inversée et par la nouvelle rectitude qui se profile».  De notre côté, nous sommes plusieurs à être abasourdis par la censure imposée depuis maintenant plus d’une décennie dès qu’il s’agit de l’islam — et toujours seulement de cette religion — par des intellectuels de gomme balloune comme vous. Votre «critique éthique» sur le «manque de sagesse et d’empathie» cache très mal votre souhait de notre autocensure.  Que nous nous censurions pour faire gagner aux intégristes le droit de ne jamais être remis en question.

Cette autocensure que vous souhaitez est malheureusement maintenant largement répandue dans les médias.  Tous ces médias qui, au contraire de Charlie, ont trop longtemps prétexté de ne pas attiser l’«islamophobie» pour justifier de ne jamais critiquer ni caricaturer les islamistes. Si plus l’avaient fait, ç’aurait au moins réparti le risque et peut-être sauvé Charlie, tout en affirmant haut et fort que nos sociétés sont libres et qu’elles ne plieront pas devant les menaces divines.  Peu importe à quel point certains croient que leurs sentiments d’offense leur donnent des droits et peu importe à quel point ils parviennent à vous en convaincre; ces illuminés pouvant compter sur de bons alliés aux bons sentiments comme vous.

Prendre la plume comme vous le faites aujourd’hui, surtout aujourd’hui, est franchement ignoble. Vous êtes rendu bien bas.
___________________________________________________

 

Ma réponse à un des commentaires:

Il y a surtout le timing ici.

Bien sûr qu’on peut critiquer Charlie Hebdo!  Ça va de soi.  Mais écrire ceci alors que le sang n’est pas encore séché sur les murs, en paranoïant sur une énigmatique «censure inversée», c’est non seulement du délire compassionnel, mais c’est complètement manquer la signification de ce qui se passe.  Et c’est par cause d’un biais idéologique envahissant.

Le citoyen Maclure ne se rend apparemment pas compte qu’il est l’artisan de son propre malheur.

Le monde n’est pas dupe : tout le monde voit qui tire, qui assassine, et au nom de qui ils le font.  Le monde ne fait pas d’«amalgame» en constatant la réalité.  Mais le citoyen Maclure a pourtant très peur du monde.  Il a peur de ceux qui ne tirent pas, mais qui parlent et écrivent.  Ça ressemble à une phobie d’impulsion, parce qu’on s’attaque à des libres penseurs comme Maclure.  Néanmoins, quand le monde parle de ce qu’il voit, Maclure débarque et lui dit de se taire pour ne pas hypothétiquement «stigmatiser».  Comme si la réalité ne se stigmatisait pas elle-même assez pour qu’on en parle.

Merci Maclure, on a compris.
Non, on ne pense pas tous que tous les musulmans sont des terroristes, ni même des islamistes.  N’ayez crainte.  Et quand des connards s’en prendront à des mosquées ou à des femmes voilées, nous les condamnerons.  Vous pouvez dormir tranquille.

Alors de grâce, cessez de récupérer chaque massacre (encore une fois, contre des libres penseurs comme vous) afin de culpabiliser plutôt les victimes.  Ce faisant, vous poussez le monde vers ce FN que vous et moi, et nous tous, redoutons.

 

 

 

_______________________________

_______________________________

_______________________________

_______________________________

_______________________________

_______________________________

_______________________________

Yann

Advertisements
1 commentaire
  1. Mon commentaire suite à une chronique de Mario Roy ce matin. Je crois qu’il est pertinent ici aussi.
    @Mario Roy
    http://marioroy.info/2015/01/12/he-les-belles-ames-racontez-nous-une-belle-histoire/#respond
    12 01 2015
    Je suis malheureusement d’accord avec vous « Ce qu’il faut réaliser, c’est que, non, rien n’a changé depuis hier. ».
    On n’a qu’à lire Le Devoir aujourd’hui (je ne lis plus La Presse depuis avril 2014. Pu capable!) pour apprendre que ce sont des fous de dieu, et non pas d’allah, que ce sont des fondamentalistes, et non pas des islamistes, etc. etc. etc.
    Les inclusifs et anti-amalgamistes© prennent effectivement les gens pour des cons, pour rester dans l’air du temps.
    Comme si la « populace », ne bénéficiant pas des leurs esprits éclairés et supérieurs, serait incapable de faire la différence entre l’intégriste fou d’allah, oups! fou de dieu, et l’épicier du coin maghrébin et, qui sait, Kabyle athée ne parlant même pas arabe. Si! Si! j’en connais!
    Pourtant, si on ne prend pas les gens pour des cons, ça se démontre et ça s’explique. Et autrement qu’en répétant le mantra réducteur de la « religion de paix et d’amour »
    Le problème, pendant ce temps, c’est que la méfiance à l’égard de tous les « étranges », et surtout ceux « venant » du moyen orient et de l’Afrique du nord ne cesse de croître. Allez voir comment on traite les demandes d’emplois dans plusieurs entreprises. On ne vous le dira pas clairement mais, disons que la candidature d’Ahmed ne sera pas priorisée, nonobstant ses qualifications. On préfère « prévenir le trouble »! Même chose pour beaucoup de propriétaires de plex qui trouveront de « bonnes raisons » pour ne pas louer à la famille d’Ahmed et Fatima.
    On dira que c’est du racisme. Soit! Mais c’est aussi et surtout d’une grande tristesse. Et c’est pour beaucoup, je postule, le résultat d’une peur diffuse que les bonnes âmes inclusives et anti-amalgamistes finissent par instiller dans la population en refusant que les choses soient nommées par leur nom et que le problème soit clairement identifié.
    Voyez comment Couillard a fait taire Houda-Pépin! Pourtant, en tant que médecin, il devrait savoir que ce n’est pas en ignorant le cancer, oups! la multiplication anarchique des cellules, qu’on sauve le corps du malade.
    Mais, le « bon docteur » Couillard s’est parfaitement bien accommodé d’un des régimes les plus fanatiquement islamistes et liberticides de la planète pendant de nombreuses années. Alors …
    À force d’occulter le problème, on ne fait que l’empirer, confiner de plus en plus les gens dans des ghettos et, finalement, exacerber le communautarisme.
    Et on fait le jeu des islamistes, oups! Pardon, des fondamentalistes!
    Pour vous paraphraser, c’est cet angélisme béat qui permet à ce racisme et ce communautarisme de prospérer!

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :